Pour réduire les déchets dans la salle de bain, le shampoing solide est une bonne solution, de surcroît lorsqu'il  est fait maison. Fini les flacons qui s'entassent dans les poubelles (à 5, ça en fait quelques uns !), même s'ils sont recyclables.

shampoing1

Nous avons adopté le shampoing solide depuis bientôt un an, et en sommes vraiment très contents : en plus de limiter les déchets, il lave bien et  j'ai même pu espacer la fréquence des lavages, plutôt bénéfique pour les cheveux, qui avaient tendance à regraisser rapidement avec les shampoings classiques !

shampoing2

Après avoir fait plusieurs essais, nous avons finalement trouvé la recette qui nous convient,  tout simplement tirée du livre "la famille zéro déchet", qui explique d'ailleurs très bien en quoi le shampoing solide est meilleur pour la planète et les cheveux. A ce sujet, j'ai tout de même cherché à obtenir quelques renseignements complémentaires, en particulier en ce qui concerne les tensioactifs qui font partie des ingrédients de base et présents en grande quantité  dans la recette.

Ceux que nous utilisons sont le SCI (Sodium Cocoyl Isethionat)e et le SCS (Sodium Coco Sulfate). Je vous mets à la fin de l'article les liens intéressants que j'ai pu trouver à ce sujet (qui eux mêmes renvoient à d'autres articles intéressants ...).

Les questions que je me pose sur ces tensioactifs sont les suivantes :

  • comment sont-ils produits ?
  • leur production est-elle polluante?
  • sont-ils agressifs, voire nocifs pour la peau ?
  • ces produits sont-ils biodégradables ?
  • sont-ils nocifs pour l'environnement ?

 Si j'ai pu obtenir quelques réponses, je suis restée sur ma faim concernant les modes de production et leurs impacts sur l'environnement. Pour résumer, ils sont fabriqués à partir d'huile de coco. Ce ne sont pas les tensioactifs les plus doux pour la peau, mais ce ne sont pas non plus les plus irritants. Ils sont biodégradables et autorisés en cosmétique bio, mais ils sont toxiques pour les organismes aquatiques.

Il semblerait qu'il existe des tensioactifs plus intéressants du point de vue de leurs qualités : non irritants, non toxiques, biodégradabilité complète ... Il s'agit des alkylpolyglycosides (coco glucoside, lauryl glycoside ...), ainsi que des "acylglutamates facilement reconnaissables au terme « glutamate» dans leur nom, comme disodium cocoyl glutamate ou sodium cocoyl glutamate. Mais ils sont plus chers, jusqu’à plus de 10 fois le prix de ceux issus de la pétrochimie ! Ils restent encore assez rares" (source : Les tensioactifs : des ingrédients indispensables mais souvent critiques - Bio linéaire). Une piste à creuser pour les prochains essais de shampoing.

 shampoing7

La recette se présente en deux parties :

les ingrédients de base : tensio-actif, huile végétale et glycérine végétale

les ingrédients complémentaires, qui varient en fonction du type de cheveux et  du parfum souhaité : poudres de plantes et huiles essentielles.

Ingrédients de base

30g de tensioactif solide SCI

30g de tensioactif solide SCS

10g d ’eau

5g de glycérine végétale

10-15g d ’huile végétale au choix (ricin, coco, karité, jojoba ...)

Ingrédients complémentaires

10-15g de poudre de plante (ortie, hibiscus, guimauve, kapoor kachli ...)

20-30 gouttes d ’huile essentielle (ylang-ylang, citron, lavande, tea-tree ...)

Dans un bol au bain-marie, mélanger les ingrédients de base. Bien écraser le mélange contre la paroi du bol, avec un pilon ou une cuiller, jusqu ’à obtenir une texture lisse.

Retirer du bain-marie et ajouter les ingrédients complémentaires. Bien mélanger pour obtenir une préparation homogène. Verser dans un moule en silicone (type moule à cupcake par exemple) et tasser. Laisser refroidir puis démouler.

Laisser sécher 48h avant d ’utiliser.

shampoing3

Les huiles végétales :

Nous avons essayé l'huile de coco, qui renforce et fait briller les cheveux, et l'huile de ricin, qui est vraiment recommandée pour les soins des cheveux, qu'elle renforce, fait pousser plus fort, plus épais et plus brillants. Elles ont toutes deux donné des résultats très satisfaisants.

Voici quelques exemples de mélanges de plantes et huiles essentielles que nous avons testé (et apprécié) :

Poudre d'ortie et de kapoor kachli (à parts égales dans le mélange)- huile essentielle de verveine

La poudre de kapoor kachli est réputée pour rendre les cheveux plus épais et brillants et pour stimuler la pousse. La poudre d'ortie aide à tonifier le cuir chevelu, freine la chute des cheveux et l'apparition des pellicules. L'huile essentielle de verveine à un parfum frais et acidulé très agréable et qui tient bien dans le temps dans le shampoing.

Poudre d'hibiscus - huiles essentielles d'ylang-ylang et orange douce (à parts égales)

La poudre d'hibiscus a des propriétés fortifiantes pour les cheveux. Elle les rend brillants et stimule leur pousse. Elle renforce la couleur des cheveux foncés.

 L'huile essentielle d'ylang-ylang est bénéfique pour les cheveux et ralentit leur chute. L'huile essentielle d'orange douce est agréablement parfumée et se combine bien à l'ylang-ylang.

Attention : l'HE d'ylang-ylang est contre-indiquée pendant le premier trimestre de grossesse et chez les mamans qui allaitent.

Poudre de guimauve et huile essentielle de géranium

La poudre de guimauve est parfaite pour gainer, démêler et embellir les cheveux. Elle est apaisante et adoucissante et calme les irritations  du cuir chevelu. L'huile essentielle de géranium aide à lutter contre la chute des cheveux.

Nos premiers essais ont donné un résultat assez satisfaisant, mais les shampoings avaient un aspect granuleux pas très esthétique et manquaient d'homogénéité. Nous avons résolu le problème en faisant fondre les ingrédients de base au bain-marie dans un bol et en les écrasant à l'aide d'un pilon. Cette opération est un peu longue (environ 5mn) et "physique" (il faut vraiment appuyer sur les grains de tensioactif pour les écraser), mais on s'aperçoit progressivement que le mélange a une consistance plus homogène et lorsqu'on ajoute les poudres de plante, la consistance est bien lisse.

Le shampoing solide s'applique en le frottant directement sur les cheveux, jusqu'à avoir une belle mousse. On masse ensuite l'ensemble de la chevelure et du cuir chevelu et on peut laisser reposer quelques minutes avant de rincer abondamment (peut-être un peu plus que pour les shampoings classiques du commerce).

La fiche recette est à télécharger ici :shampoing_solide_fiche_recette

Pour conclure, nous vous invitons vraiment à essayer. De notre côté, nous sommes absolument convaincus par l'expérience. Qu'en est-il de l'aspect réduction des déchets avec cette solution ? Comme je le disais en introduction, on ne jette plus de flacon en plastique. Par contre, il reste tout de même des déchets : les tensioactifs que nous avons acheté sont conditionnés dans des pots en plastique, et les poudres de plantes dans des sachets en plastique. En faisant quelques recherche, j'ai tout de même trouvé des sites qui proposent ces produits en sachet kraft, une nouvelle piste à explorer !

 shampoing5

Et pourquoi pas en offrir autour de vous. Un shampoing solide fait-maison constitue un cadeau utile et original !

Si vous venez régulièrement par ici, vous connaissez mon goût pour les jolies présentations et surtout, les belles étiquettes. Je vous propose de télécharger mes étiquettes rondes correspondant aux différentes recettes que je vous ai données ci-dessus. Elles ont la taille idéale pour des shampoing moulés dans des moules à muffins ou à cupcakes. C'est par ici : shampoing_solide

Les liens utiles :

Tensioactifs - encyclo-ecolo.com

Les tensioactifs : des ingrédients indispensables mais souvent critiques - Bio linéaire

Les tensioactifs : ce qu'il faut savoir - les cosmétiques de Lilth

Famille zéro déchet