Les Loulous de Lou

12 février 2018

Cosmétiques maison #1 - shampoing solide

Pour réduire les déchets dans la salle de bain, le shampoing solide est une bonne solution, de surcroît lorsqu'il  est fait maison. Fini les flacons qui s'entassent dans les poubelles (à 5, ça en fait quelques uns !), même s'ils sont recyclables.

shampoing1

Nous avons adopté le shampoing solide depuis bientôt un an, et en sommes vraiment très contents : en plus de limiter les déchets, il lave bien et  j'ai même pu espacer la fréquence des lavages, plutôt bénéfique pour les cheveux, qui avaient tendance à regraisser rapidement avec les shampoings classiques !

shampoing2

Après avoir fait plusieurs essais, nous avons finalement trouvé la recette qui nous convient,  tout simplement tirée du livre "la famille zéro déchet", qui explique d'ailleurs très bien en quoi le shampoing solide est meilleur pour la planète et les cheveux. A ce sujet, j'ai tout de même cherché à obtenir quelques renseignements complémentaires, en particulier en ce qui concerne les tensioactifs qui font partie des ingrédients de base et présents en grande quantité  dans la recette.

Ceux que nous utilisons sont le SCI (Sodium Cocoyl Isethionat)e et le SCS (Sodium Coco Sulfate). Je vous mets à la fin de l'article les liens intéressants que j'ai pu trouver à ce sujet (qui eux mêmes renvoient à d'autres articles intéressants ...).

Les questions que je me pose sur ces tensioactifs sont les suivantes :

  • comment sont-ils produits ?
  • leur production est-elle polluante?
  • sont-ils agressifs, voire nocifs pour la peau ?
  • ces produits sont-ils biodégradables ?
  • sont-ils nocifs pour l'environnement ?

 Si j'ai pu obtenir quelques réponses, je suis restée sur ma faim concernant les modes de production et leurs impacts sur l'environnement. Pour résumer, ils sont fabriqués à partir d'huile de coco. Ce ne sont pas les tensioactifs les plus doux pour la peau, mais ce ne sont pas non plus les plus irritants. Ils sont biodégradables et autorisés en cosmétique bio, mais ils sont toxiques pour les organismes aquatiques.

Il semblerait qu'il existe des tensioactifs plus intéressants du point de vue de leurs qualités : non irritants, non toxiques, biodégradabilité complète ... Il s'agit des alkylpolyglycosides (coco glucoside, lauryl glycoside ...), ainsi que des "acylglutamates facilement reconnaissables au terme « glutamate» dans leur nom, comme disodium cocoyl glutamate ou sodium cocoyl glutamate. Mais ils sont plus chers, jusqu’à plus de 10 fois le prix de ceux issus de la pétrochimie ! Ils restent encore assez rares" (source : Les tensioactifs : des ingrédients indispensables mais souvent critiques - Bio linéaire). Une piste à creuser pour les prochains essais de shampoing.

 shampoing7

La recette se présente en deux parties :

les ingrédients de base : tensio-actif, huile végétale et glycérine végétale

les ingrédients complémentaires, qui varient en fonction du type de cheveux et  du parfum souhaité : poudres de plantes et huiles essentielles.

Ingrédients de base

30g de tensioactif solide SCI

30g de tensioactif solide SCS

10g d ’eau

5g de glycérine végétale

10-15g d ’huile végétale au choix (ricin, coco, karité, jojoba ...)

Ingrédients complémentaires

10-15g de poudre de plante (ortie, hibiscus, guimauve, kapoor kachli ...)

20-30 gouttes d ’huile essentielle (ylang-ylang, citron, lavande, tea-tree ...)

Dans un bol au bain-marie, mélanger les ingrédients de base. Bien écraser le mélange contre la paroi du bol, avec un pilon ou une cuiller, jusqu ’à obtenir une texture lisse.

Retirer du bain-marie et ajouter les ingrédients complémentaires. Bien mélanger pour obtenir une préparation homogène. Verser dans un moule en silicone (type moule à cupcake par exemple) et tasser. Laisser refroidir puis démouler.

Laisser sécher 48h avant d ’utiliser.

shampoing3

Les huiles végétales :

Nous avons essayé l'huile de coco, qui renforce et fait briller les cheveux, et l'huile de ricin, qui est vraiment recommandée pour les soins des cheveux, qu'elle renforce, fait pousser plus fort, plus épais et plus brillants. Elles ont toutes deux donné des résultats très satisfaisants.

Voici quelques exemples de mélanges de plantes et huiles essentielles que nous avons testé (et apprécié) :

Poudre d'ortie et de kapoor kachli (à parts égales dans le mélange)- huile essentielle de verveine

La poudre de kapoor kachli est réputée pour rendre les cheveux plus épais et brillants et pour stimuler la pousse. La poudre d'ortie aide à tonifier le cuir chevelu, freine la chute des cheveux et l'apparition des pellicules. L'huile essentielle de verveine à un parfum frais et acidulé très agréable et qui tient bien dans le temps dans le shampoing.

Poudre d'hibiscus - huiles essentielles d'ylang-ylang et orange douce (à parts égales)

La poudre d'hibiscus a des propriétés fortifiantes pour les cheveux. Elle les rend brillants et stimule leur pousse. Elle renforce la couleur des cheveux foncés.

 L'huile essentielle d'ylang-ylang est bénéfique pour les cheveux et ralentit leur chute. L'huile essentielle d'orange douce est agréablement parfumée et se combine bien à l'ylang-ylang.

Attention : l'HE d'ylang-ylang est contre-indiquée pendant le premier trimestre de grossesse et chez les mamans qui allaitent.

Poudre de guimauve et huile essentielle de géranium

La poudre de guimauve est parfaite pour gainer, démêler et embellir les cheveux. Elle est apaisante et adoucissante et calme les irritations  du cuir chevelu. L'huile essentielle de géranium aide à lutter contre la chute des cheveux.

Nos premiers essais ont donné un résultat assez satisfaisant, mais les shampoings avaient un aspect granuleux pas très esthétique et manquaient d'homogénéité. Nous avons résolu le problème en faisant fondre les ingrédients de base au bain-marie dans un bol et en les écrasant à l'aide d'un pilon. Cette opération est un peu longue (environ 5mn) et "physique" (il faut vraiment appuyer sur les grains de tensioactif pour les écraser), mais on s'aperçoit progressivement que le mélange a une consistance plus homogène et lorsqu'on ajoute les poudres de plante, la consistance est bien lisse.

Le shampoing solide s'applique en le frottant directement sur les cheveux, jusqu'à avoir une belle mousse. On masse ensuite l'ensemble de la chevelure et du cuir chevelu et on peut laisser reposer quelques minutes avant de rincer abondamment (peut-être un peu plus que pour les shampoings classiques du commerce).

La fiche recette est à télécharger ici :shampoing_solide_fiche_recette

Pour conclure, nous vous invitons vraiment à essayer. De notre côté, nous sommes absolument convaincus par l'expérience. Qu'en est-il de l'aspect réduction des déchets avec cette solution ? Comme je le disais en introduction, on ne jette plus de flacon en plastique. Par contre, il reste tout de même des déchets : les tensioactifs que nous avons acheté sont conditionnés dans des pots en plastique, et les poudres de plantes dans des sachets en plastique. En faisant quelques recherche, j'ai tout de même trouvé des sites qui proposent ces produits en sachet kraft, une nouvelle piste à explorer !

 shampoing5

Et pourquoi pas en offrir autour de vous. Un shampoing solide fait-maison constitue un cadeau utile et original !

Si vous venez régulièrement par ici, vous connaissez mon goût pour les jolies présentations et surtout, les belles étiquettes. Je vous propose de télécharger mes étiquettes rondes correspondant aux différentes recettes que je vous ai données ci-dessus. Elles ont la taille idéale pour des shampoing moulés dans des moules à muffins ou à cupcakes. C'est par ici : shampoing_solide

Les liens utiles :

Tensioactifs - encyclo-ecolo.com

Les tensioactifs : des ingrédients indispensables mais souvent critiques - Bio linéaire

Les tensioactifs : ce qu'il faut savoir - les cosmétiques de Lilth

Famille zéro déchet

 

Posté par Anne-Gabrielle à 20:47 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,


18 janvier 2018

2018 ... c'est parti !

C'est avec ces quelques fleurs,

que nous vous souhaitons en choeur,

pour 2018 de tout notre coeur,

de la chaleur, de la douceur,

et beaucoup de bonheur !

voeux loulous

Posté par Anne-Gabrielle à 16:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

23 décembre 2017

Derniers préparatifs

Nous sommes dans les derniers préparatifs, comme beaucoup de monde bien sûr.

Pour l'emballage des paquets, on essaye de recycler un maximum, même si on n'a pas toujours résisté à la facilité de faire emballer son paquet en magasin. Au moins, on se rattrape avec les cadeaux faits maison. On utilise notamment le papier recyclé que l'on récupère dans les colis. Il a la couleur du papier craft et se prête plutôt bien à toutes sortes de décorations pour orner les paquets.

Pour les étiquettes, on peut aussi recyler : chutes de papier divers, sur lesquelles on colle une feuille séchée et voici de jolies étiquettes végétalisées.

décembre 2017 00093

Je me suis aussi amusée à réaliser des cartes de voeux et des étiquettes à partir des motifs que j'ai créés pour les photophores que je vous ai présenté dans le post précédent.

déco de Noël 7

Je vous les propose ici à télécharger : cartes_noel et à imprimer sur un joli papier un peu épais.

cartes noËl

J'espère que ce petit cadeau de la part des loulous vous plaira !

On vous souhaite de passer de très belles fêtes et on se retrouve l'année prochaine !

 

Posté par Anne-Gabrielle à 09:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

17 décembre 2017

Petite déco de Noël

La magie des lumières de Noël font partie des plaisirs réconfortants de cette période de l'année.

déco de Noël 5

L'un des autres plaisirs du moment est de fabriquer soit même ses décorations de Noël, comme ces photophores de papier.

déco de Noël 1

déco de Noël 2

déco de Noël 3

Voici en cadeau une planche à imprimer sur laquelle vous trouverez les deux photophores à découper et assembler à l'aide d'une attache parisienne. Un pot de yaourt en verre glissé à l'intérieur, une bougie chauffe plat, et le tour est joué !

déco de Noël 8

 

photophore couleur 2

 

Pour télécharger la planche, c'est par ici : photophore_couleur_2

La notice d'assemblage est ici : notice_photophore

On espère que vous apprécierez ce petit cadeau ! Bon préparatifs !

Posté par Anne-Gabrielle à 19:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 décembre 2017

Le calendrier de l'avent

calendrier 6

Avec la décision que nous avons prise de réduire nos déchets, il nous est impossible désormais d'acheter le classique calendrier de l'avent rempli de chocolats dans leur moule en plastique, le tout entouré d'une boîte en carton et emballé dans un film à nouveau en plastique !

J'ai donc fabriqué un calendrier de l'avent tout en récup !

calendrier 1

Pour chaque jour du calendrier, une pochette en tissu en forme de maison, de sapin, de montagne ou de nuage, le tout suspendu par des morceaux de ficelle à une branche, pour former un paysage hivernal.

calendrier 2

Les pochettes sont cousues dans de vieux pantalons troués, un vieux drap en molleton et un ancien rideau. Les numéros sont des jetons de loto en bois récupérés.

calendrier 3

Dans les pochettes, j'ai placé différentes surprises : bonbons et chocolat, mais aussi des "bons pour", mon préféré étant le "bon pour un massage des pieds" ! Je suis sûre que les Loulous vont adorer. Parmi les surprises, j'ai aussi placé des casse-têtes, et un "bon pour un super livre", dont j'espère j'arriverai à vous parler prochainement !

calendrier 4

calendrier 5

 

 

Posté par Anne-Gabrielle à 22:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


01 novembre 2017

L'atelier des vacances

Voilà longtemps déjà que je voulais essayer les techniques de l'écoprint, qui consiste à imprimer des traces de végétaux de différentes façons sur des étoffes ou du papier.

On a profité des vacances et du beau temps pour faire un atelier d'impression de feuilles martelées sur papier et sur tissu.

Cette technique nécessite des feuilles fraîches, on a donc commencé par faire une belle cueillette !

Sur papier, on a simplement martelé des feuilles pour imprimer les pigments qu'elles contiennent sur le papier. Cela fonctionne plus ou moins bien selon la nature du papier - il faut préférer un papier épais, type papier d'aquarelle - et les feuilles choisies. On a notamment obtenu de jolis résultats avec les feuilles de cornouiller et les feuilles de betteraves rouges. Pour cette technique, il faut privilégier les feuilles très colorées, comme celle de l'érable japonais par exemple.

IMG_20171022_221829_596

Feuilles de cornouiller et spirée de Van Houtte (en bas) et de betteraves rouge (au milieu)

Sur tissu, nous avons utilisé une technique d'impression des tanins des feuilles. Le résultat est spectaculaire et a un côté magique car il y a une phase de révélation de la feuille imprimée par martelage en plongeant l'étoffe dans un bain de sulfate de fer.

ecoprint2

Préparation des feuilles à marteler

ecoprint3

Martelage : le tissu est posé sur les feuilles - les feuilles sont frappée avec un marteau à travers le tissu

ecoprint4

Le bain de sulfate de fer est prêt

ecoprint1

Feuilles imprimées sur le tissu après martelage

Une fois la phase de martelage terminée, on nettoie les résidus de feuilles restés sur le tissu, puis on le plonge  dans un bain de sulfate de fer (1 cuiller à café pour 1l d'eau). Très rapidement, les couleurs changent : les tanins imprimés dans le tissu se révèlent, allant du vert au noir, en passant par des marrons, des verts foncés. Cette phase est magique !

On rince ensuite l'étoffe imprimée dans de l'eau et il n'y a plus qu'à laisser sécher.

ecoprint5

ecoprint6

ecoprint7

ecoprint8

 

Pour un premier essai, nous sommes vraiment satisfaits du résultat et les loulous ont adoré !

La seule difficulté est de marteler sans que la feuille bouge sous le tissu.

Je vous recommande le blog Mamandala et petit chou qui présente de façon détaillée les étapes de cette technique. Voici également un lien vers un document intéressant à consulter avant de se lancer, provenant d'un atelier réalisé sur cette technique au musée Oberlin, à Waldersbach (67). Ce musée sera d'ailleurs dans notre liste des visites à faire lors de nos prochaines vacances en Alsace !

Et pour finir, voici un document qui explique comment fabriquer son bain de sulfate de fer à partir de paille de fer : feuilles. De notre côté, nous avons acheté notre sulfate de fer en jardinerie.

On a hâte d'explorer d'autres techniques d'écoprint, et d'essayer aussi les teintures végétales, de chouettes ateliers en perspective pour de prochaines vacances.

Posté par Anne-Gabrielle à 11:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

22 octobre 2017

Récolte des graines du jardin

C'est le bon moment pour récolter les graines du jardin. On en fait des provisions : aneth, radis, coriandre, fenouil, ... et on met en bocal les herbes qu'on a mises à sécher à la fin de l'été.

récolte graines 1

récolte graines 2

récolte graines 3

récolte graines 4

Pour s'y retrouver, j'ai réalisé de belles étiquettes à partir de gravures anciennes qui proviennent de ce formidable site qui met à disposition une énorme collection de dessins et gravures :  c'est par ici si ça vous intéresse.

Notre petit cadeau de début de vacances :  la planche d'étiquettes, à imprimer sur un joli papier recyclé, ou comme nous l'avons fait, sur du papier autocollant. Par ici les étiquettes : _tiquettes_graines (n'hésitez pas à me contacter pour que je vous envoie le fichier qui sera de meilleure qualité que celui-ci).

Les pochettes à graines sont réalisées par simple pliage d'un carré de papier, je vous donne également le lien vers les explications que j'ai suivies pour les réaliser : c'est par ici.

 

Posté par Anne-Gabrielle à 22:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

17 octobre 2017

Inventaire des graines du jardin

Un petit tour dans le jardin pour récolter toutes sortes de graines de plantes sauvages ou cultivées, c'est un peu comme une chasse au trésor.

septembre 2017 00040

 

graines du jardin5

graines du jardin6

A la manière des planches botaniques, nous avons fait un petit inventaire des graines de notre jardin.

graines du jardin1

graines du jardin2

graines du jardin3

On ne les connait pas toutes, il va nous falloir attendre l'été prochain pour voir certaines plantes en fleur et pouvoir les identifier, car lorsqu'elles sont en graine, c'est parfois difficile !

Ma préférée : la carotte sauvage.

graines du jardin

Posté par Anne-Gabrielle à 22:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

13 septembre 2017

Métamorphose

Pendant les vacances, on a le temps ...

Le temps par exemple d'observer la métamorphose de la larve de coccinelle en nymphe et d'en prendre quelques photos.

montage coccinelles3

Voici, en quelques mots, l'histoire de cette métamorphose : maman coccinelle pond ses oeufs (cinquante à quatre cents !) à proximité d'un garde-manger, en l'occurence, dans notre cas, une feuille de pêcher envahie de pucerons. Au bout d'une petite semaine, les œufs éclosent et des larves en sortent. Mobiles et actives, et surtout voraces, elles passent trois semaines à se développer et dévorent pendant ce temps jusqu'à neuf mille pucerons. Quand nous les avons découvertes sur notre pêcher, les larves avaient déjà une belle taille et sans doute au moins deux semaines. Elles se transforment ensuite en nymphes, fixées à une feuille par quelques fils de soie, et restent ainsi recroquevillées et immobiles, pendant huit jours, pour se transformer en coccinelle adulte.

Ces quelques photos prises dans notre jardin à plusieurs jours d'intervalle, ont été montées à la manière de la présentation des illustrations du magnifique livre de Frédéric Clément : Métamorphoses (éditions Seuil Jeunesse).

003594545

Ce très très bel album raconte de fantastiques métamorphes : du papillon au lucane, en passant par les champignons ou l'érable. Pisello Petit-Pois, personnage né d'un grain de malice et d'un pépin de parapluie, accompagne le lecteur avec poésie. On y parle têtards, alevins et cotylédons, de si jolis mots pour décrire la faune et la flaure si riche qui nous entoure, et tout ça avec de superbes illustrations.

Un petit clics sur l'image ci-dessus pour vous rendre sur la plateforme Librairies Indépendantes et savoir dans quelle librairie près de chez vous vous pouvez le trouver.

Bonne lecture !

 

 

Posté par Anne-Gabrielle à 15:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

03 septembre 2017

Prêts pour la rentrée #2

On poursuit les préparatifs de rentrée et on finit l'inventaire du cartable.

rentrée 2017 1

Un petit coup de neuf sur l'ardoise dont le revêtement était bien usé, le feutre ne s'effaçait plus correctement. J'ai découpé la forme de l'ardoise dans du film plastique adhésif (celui qu'on utilise pour recouvrir les livres) que j'avais en stock et collé ça sur les deux faces de l'ardoise, et le feutre effaçable l'est à nouveau !

rentrée 2017 6

En plus de sa trousse à fournitures de bureau, Lubin a reçu une trousse pour ses feutres et crayons, que j'ai confectionnée à partit d'un flacon de gel douche, datant de notre vie d'avant, quand on n'utilisait pas encore les formidables savons artisanaux, naturels et sans déchets que l'on utilise désormais.

rentrée 2017 2

Le flacon est coupé au niveau du goulot, puis perforé sur tout le pourtour avec une aiguille chauffée à la bougie, en espaçant les trous de 3 à 4 mm.

rentrée 2017 3

On mesure la périphérie du flacon, puis on fabrique un tube de tissu de même dimension et d'environ 8 cm de haut. L'une des extrémités du tube est repliée deux fois sur  1cm, pour faire un ourlet qui servira à faire passer un lien pour fermer la trousse.

rentrée 2017 4

Le tube de tissu est enfilé sur le flacon, endroit du tissu contre le flacon en faisant coïncider le bord non-ourlé au bord coupé et perforé du flacon.

Le tissu est fixé au flacon par une couture au point arrière, en passant l'aiguille dans les trous faits au préalable.

rentrée 2017 5

Le tube de tissu est retourné sur l'endroit, une ouverture sur le côté au niveau de l'ourlet permet d'enfiler un lien à l'aide d'une épingle à nourrice.

rentrée 2017 7

A la réflexion, cette trousse ferait aussi un bel étuit à lunettes !

Pour finir, j'ai fait une petite pochette à coulisse à partir d'une jambe de vieux jean pour ranger le petit matériel qui ne tient pas dans la trousse. Réalisation en 10 mn chrono en utilisant directement le bas de la jambe de pantalon dont l'ourlet sert ensuite à faire passer le lien de coulisse.

rentrée 2017 15

Bonne rentrée à tous !

Posté par Anne-Gabrielle à 17:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]