Voilà longtemps déjà que je voulais essayer les techniques de l'écoprint, qui consiste à imprimer des traces de végétaux de différentes façons sur des étoffes ou du papier.

On a profité des vacances et du beau temps pour faire un atelier d'impression de feuilles martelées sur papier et sur tissu.

Cette technique nécessite des feuilles fraîches, on a donc commencé par faire une belle cueillette !

Sur papier, on a simplement martelé des feuilles pour imprimer les pigments qu'elles contiennent sur le papier. Cela fonctionne plus ou moins bien selon la nature du papier - il faut préférer un papier épais, type papier d'aquarelle - et les feuilles choisies. On a notamment obtenu de jolis résultats avec les feuilles de cornouiller et les feuilles de betteraves rouges. Pour cette technique, il faut privilégier les feuilles très colorées, comme celle de l'érable japonais par exemple.

IMG_20171022_221829_596

Feuilles de cornouiller et spirée de Van Houtte (en bas) et de betteraves rouge (au milieu)

Sur tissu, nous avons utilisé une technique d'impression des tanins des feuilles. Le résultat est spectaculaire et a un côté magique car il y a une phase de révélation de la feuille imprimée par martelage en plongeant l'étoffe dans un bain de sulfate de fer.

ecoprint2

Préparation des feuilles à marteler

ecoprint3

Martelage : le tissu est posé sur les feuilles - les feuilles sont frappée avec un marteau à travers le tissu

ecoprint4

Le bain de sulfate de fer est prêt

ecoprint1

Feuilles imprimées sur le tissu après martelage

Une fois la phase de martelage terminée, on nettoie les résidus de feuilles restés sur le tissu, puis on le plonge  dans un bain de sulfate de fer (1 cuiller à café pour 1l d'eau). Très rapidement, les couleurs changent : les tanins imprimés dans le tissu se révèlent, allant du vert au noir, en passant par des marrons, des verts foncés. Cette phase est magique !

On rince ensuite l'étoffe imprimée dans de l'eau et il n'y a plus qu'à laisser sécher.

ecoprint5

ecoprint6

ecoprint7

ecoprint8

 

Pour un premier essai, nous sommes vraiment satisfaits du résultat et les loulous ont adoré !

La seule difficulté est de marteler sans que la feuille bouge sous le tissu.

Je vous recommande le blog Mamandala et petit chou qui présente de façon détaillée les étapes de cette technique. Voici également un lien vers un document intéressant à consulter avant de se lancer, provenant d'un atelier réalisé sur cette technique au musée Oberlin, à Waldersbach (67). Ce musée sera d'ailleurs dans notre liste des visites à faire lors de nos prochaines vacances en Alsace !

Et pour finir, voici un document qui explique comment fabriquer son bain de sulfate de fer à partir de paille de fer : feuilles. De notre côté, nous avons acheté notre sulfate de fer en jardinerie.

On a hâte d'explorer d'autres techniques d'écoprint, et d'essayer aussi les teintures végétales, de chouettes ateliers en perspective pour de prochaines vacances.