L'heure est au bilan : voilà un an tout juste, nous avons entrepris en famille de modifier nos habitudes de consommation.

Tout est parti de notre envie commune - enfin au départ, surtout notre envie à nous les parents - de consommer des choses saines dont la production n'impacte pas l'environnement et qui génère le moins possible de déchets.

Pour lancer les opérations, nous avons commencé par faire une "réunion de famille". Les enfants aiment bien : on se met autour d'une table et on discute d'un sujet.

Donc là, le sujet était : de quoi a-t-on besoin pour vivre bien ? - waouh, rien que ça ! On parle alors de l'alimentation, bien sûr, mais aussi de notre cadre de vie, de nos amis, de nos loisirs etc...Le sujet est très vaste et on a choisi dans un premier temps de nous concentrer sur l'alimentation.

On a défini nos critères et cherché les solutions pour arriver à atteindre notre objectif qui se résume finalement à "Bien manger".

février 00012

Pour nous en sortir, on a fait la liste de tout ce que l'on achetait en essayant d'être exhaustifs, repas par repas (petit-déjeuner, déjeuner ...). On a ensuite organisé notre liste en quatre catégories :

  • les aliments que l'on a décidé de supprimer parce que : pas sains, pas bio, produits transfomés, trop d'emballage. Dans cette catégories, beaucoup d'aliments industriels, comme les plats préparés et les aliments très transformés (pommes noisettes, nutella, gâteaux apéro etc ...)
  • les aliments qui n'entrent pas dans nos critères mais que l'on conserve tout de même, du moins dans un premier temps. Il faut bien faire quelques compromis pour que les choses passent en douceur, c'est surtout pour les enfants que ces changements dans nos habitudes ont été difficiles. On a donc conservé les chocos, le Benco, certaines céréales de petit déjeuner pendant les vacances ...
  • les aliments que l'on continuerait à acheter mais uniquement en bio (ou au moins production locale et/ou raisonnée)
  • tout ce qu'on peut faire soi-même : les fruits et légumes cultivés au potager et la cuisine maison.

On cuisinait déjà beaucoup avant, et encore plus maintenant. Nous faisons nous même certains aliments qu'avant nous achetions tout fait : les pâtes à tarte (y compris la pâte feuilletée), le pain, le pain de mie, les biscuits pour le goûter ( ... bon, même après un an, on achète encore des chocos), les glaces, les yaourts, les crèmes dessert...

Il nous reste encore des progrès à faire, mais on est sur la bonne voie. Petit à petit, on arrive à remplacer des aliments que les enfants refusaient obstinément de supprimer au départ de notre démarche. Maintenant, il n'y a plus de Benco au petit déjeuner, mais un bon cacao bio, et ces dernières vacances, et bien on a oublié d'acheter les céréalesexceptionnellesqu'onachetaitquepourlesvacances.

On accepte aussi de faire quelques écarts de temps en temps, quand les enfants ont des copains à la maison par exemple, parce que sinon, on serait trop bizarre dans notre famille !

Bien partis sur notre lancée donc, on a bien sûr pris de bonnes résolutions pour 2017, je vous en parle bientôt ...